Pourquoi mon humain me gronde?

Pourquoi mon humain me gronde?

Selon les experts en comportement animal, la réprimande serait inutile, voire nuisible.

3 janvier 2020

Sophie vient d'adopter Edmond, un adorable chiot avec qui c'est l'amour fou. Mais le jour où elle découvre qu'il a dévoré sa plus belle paire de chaussures, c'est une autre histoire. Sophie met le soulier déchiqueté sous le museau du chien et lance des « Non ! » bien sentis. Edmond prend un air plus piteux qu'à l'habitude. Sophie croit qu'il a compris.


Ce n'est toutefois pas le cas. « Contrairement aux humains, les animaux sont incapables de développer une notion de ce qui est bien ou mal, soutient Francis Rousseau, technicien en santé animale au Centre vétérinaire DMV, au Québec. En agissant ainsi, on risque de faire peur à notre chien et de briser le lien de confiance qu'il faut surtout renforcer. »


Plutôt que de réprimander Edmond, Sophie aurait avantage à ranger les objets hors de sa portée et à faire du renforcement positif lorsqu'il adopte de bons comportements. Et si elle le surprend en train de mâchouiller un meuble ? Elle doit simplement faire diversion pour qu'il s'en désintéresse.


De même, Francis Rousseau explique que si sa maîtresse gronde Edmond lorsqu'il urine dans la maison, il risque d'associer la réprimande à sa présence. Il y a donc de fortes chances qu'il recommence dès qu'elle aura le dos tourné. Sophie doit plutôt récompenser son compagnon lorsqu'il fait ses besoins à l'endroit désiré. Ainsi, elle lui permettra de faire les bons apprentissages, sans compromettre le lien de confiance qui les unit.

Voir plus d’articles
Copié dans le presse-papier

Ce site utilise des témoins

Nous utilisons des témoins (cookies), soit de petits fichiers texte téléchargés dans votre ordinateur ou d'autres appareils pour conserver vos préférences sur notre site. En utilisant ce site, vous acceptez notre politique d’utilisation de témoins.

J'ai compris